Une relation de confiance

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

L’art-thérapeute doit créer une relation de confiance et s’assurer que la personne s’engage dans un processus de création à visée thérapeutique. En fonction de la demande et du contexte de la prise en charge, il définit et adapte son accompagnement à chacun.

Son rôle est de garantir un cadre spatio-temporel, délimité par des règles et des repères structurants. Le respect de la confidentialité, l’accueil du ressenti puis la bienveillance sans jugement de valeur ni moral sont essentiels.

 

Un rôle de médiateur

 

L’art-thérapeute s’appuie sur sa pratique artistique et sur la personne pour mettre en place les conditions d’accès à la créativité et au processus de symbolisation.

Il sert donc de médiateur entre la matière, la personne et sa création. Il peut participer activement au processus de symbolisation, au travers de consignes, de protocoles ou en créant lui-même, pour encourager et soutenir la créativité.

L’art-thérapeute ne fait pas de diagnostic psychologique, ni de test projectif, ni d’analyse des messages inconscients en interprétant la symbolique des créations.

IMG_20160120_114755

 

Un soutien à la création dans une visée thérapeutique

 

D’une œuvre à l’autre, il aide la personne à développer ses facultés d’invention et d’imagination pour faire face à l’adversité, dépasser ses difficultés et découvrir ses ressources, sur la voie de l’accomplissement personnel.

Lorsque c’est possible, l’observation par la personne elle-même, de ses états de conscience et de sa vie intérieure durant le processus de création, permet à l’art-thérapeute d’ajuster l’accompagnement en création.

Pour évaluer les effets thérapeutiques, l’art-thérapeute observe l’évolution du comportement psycho-corporel de la personne dans son rapport au processus de création, sa relation affective à la matière, au(x) thérapeute(s), au groupe et au cadre.

Quel est le rôle de l’art-thérapeute ?